Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
On n’arrête plus l’OM - L’avis du spécialiste (Rennes 1-2 OM)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 29/01/2012 à 23h25
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Après les succès de Paris, Montpellier, Lille et Lyon samedi, l'OM devait s'imposer à Rennes pour rester dans le coup en haut du classement. Mission accomplie pour les hommes de Didier Deschamps, qui alignent à Rennes une troisième victoire consécutive à l'extérieur en championnat (1-2). La réussite était de leur côté.

On n’arrête plus l’OM - L’avis du spécialiste (Rennes 1-2 OM)
Les Marseillais ont poursuivi leur folle remontée à Rennes.

L'avis de Pierre-Damien Lacourte

Longtemps malmené, l'Olympique de Marseille, qui marche à un train d'enfer depuis trois mois maintenant, a su monter en puissance au fil des minutes pour finalement s'imposer 2-1 ce dimanche à Rennes, qui tombe pour la première fois de la saison sur son terrain en championnat. Après l'ouverture du score de Doumbia (1-0, 14e), qui profitait d'une erreur de Lucho, pas à la fête pour ce qui était très certainement son dernier match avec l'OM, les hommes de Didier Deschamps sont revenus dans le coup juste avant la pause grâce à un but du malheureux Apam contre son camp (1-1, 44e).

Nkoulou, c'est du solide

Beaucoup plus inspirés après le repos, les Olympiens ont profité de Bretons qui ont rapidement baissé pavillon pour forcer la décision dans le dernier quart d'heure. Là encore, avec pas mal de réussite. Sur une frappe de Cheyrou, Diallo n'avait pas la main assez ferme (1-2, 77e). Solides derrière, s'appuyant notamment sur un Nkoulou impérial, les Phocéens se sont montrés ultra-réalistes devant.

Lyon, prochaine victime ?

Grâce à cette victoire, les Marseillais, qui restent désormais sur trois succès consécutifs loin de leurs bases en championnat, passent devant leurs adversaires du jour au classement. 5es, les Olympiens restent au contact des quatre équipes de tête, Paris, Montpellier, Lille et Lyon, qui se sont tous imposés hier samedi. L'OM, opposé à l'OL dans une semaine, aura l'occasion de grappiller encore une place lors de la 22e journée.

L'homme du match : Nicolas Nkoulou (Marseille)

C'est le nouveau taulier défensif de l'OM. Incontestablement. En plus de sauver les siens sur une frappe de Kembo à bout portant en deuxième période, Nicolas Nkoulou a régné en maître derrière. Le Camerounais donne l'impression d'aimanter tous les ballons qui traînent dans sa zone.

Ils ont brillé

Titularisé sur le côté gauche de l'attaque rennaise, Brahimi a causé pas mal de soucis à l'arrière garde marseillaise. En plus de faire passer une mauvaise soirée à Azpilicueta, le jeune Breton est aussi à l'origine de l'ouverture du score en récupérant le ballon dans les pieds de Lucho. Très technique, Kembo a été l'auteur d'un bon match sur son côté droit. Sans un retour héroïque de Nkoulou, l'attaquant rennais aurait dû trouver le chemin des filets. Au milieu de terrain, Doumbia, buteur, et M'Vila n'ont pas ménagé leur peine dans l'entrejeu. Côté olympien, Mandanda a joué les pompiers de service au plus fort de la domination rennaise. Devant, Rémy, à l'origine du but contre son camp d'Apam, s'est dépensé sans compter. Au milieu, Cheyrou est monté en puissance au fil des minutes et offre la victoire aux Olympiens en fin de match. Amalfitano a lui fourni un gros travail défensif.

Ils ont déçu

Côté rennais, Montano, souvent isolé, n'a rien apporté. L'ancien Montpelliérain pourrait rapidement perdre sa place au profit d'Erding. Au milieu, Féret a eu du mal à se défaire du marquage de Diarra. L'ancien Nancéien n'a pas pesé sur les débats. Derrière, Apam est malheureux en trompant son propre gardien de la tête. Pas plus de réussite pour Diallo, qui est sur la trajectoire du ballon sur la frappe de Cheyrou mais n'a pas la main assez ferme. Dans les rangs marseillais, Azpilicueta a souffert face à Brahimi, avant de se reprendre en deuxième période. Au milieu, Valbuena n'a pas existé en première période. Mieux toutefois après le repos, lorsqu'il a quitté son côté gauche. Pour ce qui était peut-être son dernier match avec l'OM, Lucho perd un ballon en début de match qui amène le but de Doumbia. Pour le reste, Lucho a fait du Lucho : il a beaucoup trottiné…

La note du match : 6/10

Si l'affiche n'a pas tenu toutes ses promesses, le spectacle ne fut toutefois pas désagréable Route de Lorient. Bien au contraire. Mais il a manqué l'étincelle pour débrider cette partie.

Les buts

- A la 14e minute, Lucho perd le ballon devant sa surface, bien pressé par Brahimi. Doumbia déclenche instantanément une frappe puissante du droit qui termine dans le petit filet de Mandanda (1-0).

- A la 44e minute, sur le côté gauche, Rémy cherche à centrer pour Lucho. Mais en déviant le ballon de la tête, Apam, malheureux, trompait son propre gardien (1-1).

- A la 77e minute, à l'entrée de la surface, Cheyrou tente sa chance du gauche. Diallo est sur la trajectoire, mais sa main n'est pas assez ferme et le ballon finit par franchir la ligne (1-2).

Retrouvez les résultats et le classement de Ligue 1 en cliquant ici.


Ligue 1 / 21e journée
Rennes 1-2 Marseille (1-1)
Stade de la Route de Lorient (Rennes)
Arbitre : M. Alexandre Castro
Buts : Doumbia (14e) pour Rennes ; Apam (44e, csc), Cheyrou (77e) pour Marseille
Avertissements : Montano (51e), Doumbia (59e), Apam (84e) pour Rennes ; Diarra (68e) pour Marseille

Rennes : Diallo - Danzé (cap.), Apam, Kana-Biyik, Théophile-Catherine - M'Vila, Doumbia – Kembo (C. Diarra, 80e), Féret, Brahimi (Erding, 61e) – Montano (Pajot, 74e). Entraîneur : Frédéric Antonetti.

Marseille : Mandanda (cap.) - Azpilicueta, Fanni, Nkoulou, Morel – A. Diarra, Cheyrou - Amalfitano, Lucho (Brandao, 83e), Valbuena (Sabo, 92e) - Rémy. Entraîneur : Didier Deschamps.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
A la place du PSG, est-ce que vous levez l'option d'achat de 65 M€ de Mauro Icardi ?

OUI maintenant
OUI probablement mais attendons un peu
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB