Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Real n’en peut plus du clasico - L’avis du spécialiste (Real 1-2 Barça)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Espagne, Mise en ligne: le 19/01/2012 à 00h21
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Même si Cristiano Ronaldo a rapidement trouvé le chemin des filets, le Real Madrid a une nouvelle fois subi la loi du FC Barcelone dans ce quart de finale aller de la Coupe du Roi (1-2). C'est le Français Eric Abidal qui a offert la victoire aux Blaugrana en fin de match. Les Merengue sont toujours aussi impuissants face à leurs rivaux.

Le Real n’en peut plus du clasico - L’avis du spécialiste (Real 1-2 Barça)
Abidal, ici face à Coentrao, a offert la victoire au Barça à Bernabeu.

L'avis de Pierre-Damien Lacourte

Le Real Madrid va finir par croire que c'est impossible. Certes, il y est déjà arrivé, pas plus tard que la saison dernière en finale de la Coupe du Roi (1-0, ap). Mais ce mercredi, en quart de finale aller de la même compétition à Bernabeu, les Merengue n'ont pas su résister aux Barcelonais (1-2). Le Real avait pourtant pris ce match par le bon bout en ouvrant rapidement le score par l'intermédiaire de Ronaldo, bien aidé par Pinto, pas à la fête sur ce coup (1-0, 11e).

Même avec un petit Messi, cela suffit

Mais même avec un Messi sur courant alternatif, le Barça, toujours aussi dominateur (73% de possession de balle au coup de sifflet final !), n'a jamais tremblé et dès le retour des vestiaires, Puyol remettait les deux équipes à égalité (1-1, 49e). Les hommes de Josep Guardiola auraient pu se contenter de ce résultat, déjà très positif avant le match retour au Camp Nou. Mais non, les Catalans n'ont même pas voulu laisser de miettes à leurs adversaires et en fin de match, Abidal, en position d'avant-centre, venait offrir la victoire aux siens (1-2, 77e).

Mourinho ne trouve toujours pas la solution

Pour José Mourinho, c'est un nouveau camouflet. Son onze de départ, composé de trois récupérateurs (Pepe, Xabi Alonso, Diarra) et de trois attaquants (Ronaldo, Benzema, Higuain), n'a pas donné satisfaction, décevant notamment parce que trop inoffensif (2 occasions de but seulement contre 8 pour le Barça). Les Madrilènes semblent toujours aussi impuissants face à leurs rivaux catalans.

L'homme du match : Eric Abidal (FC Barcelone)

Auteur de plusieurs interventions décisives en défense, Eric Abidal s'est montré très inspiré en fin de match pour offrir la victoire au Barça. Une grosse prestation de l'international tricolore.

Ils ont brillé

Très critiqué ces dernières semaines, Ronaldo, combatif, n'a pas mis longtemps à trouver le chemin des filets ce soir, sur sa seule occasion. Beaucoup moins en vue en revanche après le repos. Au milieu, Xabi Alonso et Diarra ont récupéré de nombreux ballons, en première période surtout. Le Français, ultra-combatif, devient incontournable dans l'entrejeu madrilène. Dans le camp barcelonais, Alexis Sanchez a causé beaucoup de soucis à la défense du Real. Le Chilien a manqué de réussite sur sa tête repoussée par le poteau. En position de deuxième attaquant, Fabregas a distillé quelques bons ballons pour ses partenaires. Iniesta a très souvent apporté le danger sur le but de Casillas. Puyol, en plus de marquer, s'est encore battu comme un lion derrière.

Ils ont déçu

Ronaldo fut le seul Madrilène à s'illustrer dans le secteur offensif. Higuain et Benzema, même s'il délivre une passe décisive et touche le poteau, ont eu énormément de mal à se trouver. Ce n'était pas un match pour l'international tricolore, qui a passé son temps à courir pour défendre. Très offensif, Coentrao montre beaucoup d'envie mais est souvent brouillon. Plutôt bon en première période, Pepe s'est encore comporté en boucher après le repos. Après avoir oublié Puyol sur l'égalisation, le Portugais marche gratuitement sur la main de Messi… Du côté du Barça, Messi justement, pourtant habitué à s'illustrer dans les clasicos, était sur courant alternatif ce soir. Quelques accélérations balle au pied, une passe décisive pour Abidal, mais globalement peu en vue. Dans l'entrejeu, Xavi n'a pas eu le rayonnement qu'on lui connaît. Beaucoup de ballons touchés, mais pas la petite étincelle habituelle. Enfin dans les cages, la responsabilité de Pinto est engagée sur le but de Ronaldo.

La note du match : 7/10

De l'intensité, des beaux gestes, des duels, des buts, ce nouveau clasico, que certains annonçaient indigeste, fut encore une fois savoureux. Même si avec la victoire du Barça, le match retour se trouve déjà amputé d'une partie de son suspense.

Les buts

- A la 11e minute, lancé en profondeur par Benzema, Ronaldo, sur le côté gauche, fixe Piqué puis frappe fort du gauche entre les jambes de Pinto (1-0).

- A la 49e minute, sur un corner tiré depuis le côté gauche, Puyol jaillit devant Pepe et trompe Casillas de la tête (1-1).

- A la 77e minute, sur une ouverture lumineuse de Messi, Abidal contrôle de la poitrine dans la surface avant de battre Casillas d'un petit extérieur du gauche (1-2).

Avec cette victoire à Bernabeu (1-2), le FC Barcelone a fait un grand pas vers les demi-finales de la Coupe du Roi.


Coupe du Roi / Quart de finale aller
Real Madrid 1-2 FC Barcelone (1-0)
Stade Santiago Bernabeu (Madrid)
Arbitre : M. Muniz Fernandez
Buts : Ronaldo (11e) pour le Real Madrid ; Puyol (49e), Abidal (77e) pour le FC Barcelone
Avertissements : Pepe (17e), Coentrao (59e), Callejon (68e), Carvalho (87e) pour le Real Madrid ; Piqué (20e), Busquets (55e), Puyol (79e) pour le FC Barcelone

Real Madrid : Casillas (cap.) – Altintop, S. Ramos, Carvalho, Coentrao – Xabi Alonso, Pepe (Granero, 80e), L. Diarra (Özil, 66e) – Higuain (Callejon, 66e), Benzema, Ronaldo. Entraîneur : José Mourinho.

FC Barcelone : Pinto – Daniel Alves, Puyol (cap.), Piqué, Abidal – Xavi (Thiago Alcantara, 86e), Busquets, Iniesta – Fabregas (Cuenca, 88e) – A. Sanchez (Adriano, 82e), Messi. Entraîneur : Josep Guardiola.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne

La note du match
7,0
De l'intensité, des beaux gestes, des duels, des buts, ce nouveau clasico, que certains annonçaient indigeste, fut encore une fois savoureux. Même si avec la victoire du Barça, le match retour se trouve déjà amputé d'une partie de son suspense.

Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Allez-vous suivre la Coupe du monde féminine qui se joue en France ?

OUI
Juste les résultats
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB