Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Bordeaux s'impose en force
Par Christophe Andreeff - Actu Ligue 1, Mise en ligne: le 14/11/2004 à 12h54
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le PSG réalise une mauvaise opération, s'inclinant lourdement en Gironde (3-0). Un score sans appel qui rapelle le résultat de la saison dernière, alors que Paris éspérait décrocher le titre in-extrémis. Motivés par une telle affiche, les Girondins mettent un terme à une longue série de rencontres sans victoire et se relancent.

Les enjeux de la rencontre

Dans le journal l'Equipe d'hier, on pouvait lire la déclaration suivante de Michel Pavon. «On sait que, pour nos supporters, il faut gagner trois matches dans la saison, contre Paris, Lyon et Marseille...» Pas besoin d'en dire plus pour imaginer la motivation des Girondins qui n'arrivent plus à gagner à domicile. Mais le déplacement en Gironde ne réussit pas aux Parisiens qui n'enregistrent aucune victoire en Championnat lors des cinq dernières saisons. Deux nuls et trois défaites, dont celle cruelle en plein sprint final pour le titre lors de l'exercice précédent (3-0). Elle annéantissait les espoirs restreints du PSG de devenir in-extrémis, Champion de France. Cette fois, les enjeux différent. Bordeaux stagne au classement après un départ tonitruant. Les Girondins comptent 17 Pts, mais ne parviennent plus à gagner. Si Chamakh compte cinq buts à son compteur et Laslandes quatre, le groupe pêche en efficacité, tout en demeurant la troisième défense avec neuf buts encaissés.

Défense ! Voilà l'une des clés du renouveau de la défense parisienne, dont le quatuor Pichot-Armand sur les ailes et Pierre-Fanfan-Yepes dans l'axe, a semblé trouver son rythme de croisière. Un rideau défensif difficile à franchir, avec en point d'appui un Lionel Letizi en train de retrouver une stature de potentiel international. Malgré la blessure de Rothen et celle de Ljuboja, Paris peut compter sur un étonnant Mendy plus offensif, un milieu de terrain poussé vers le haut par Cana et M'Bami, tandis que le soutien de Pancrate permet à Pauleta de trouver un nouveau souffle. Paris retrouve son moral et sa solidarité collective. Les deux élogieuses victoires contre Marseille en témoignent. Paris doit néanmoins poursuivre ses efforts et sa remontée progressive au classement. Dixième, avec le même nombre de points que Bordeaux, Paris peut songer à un nouvel exploit contre des Girondins qui font appel ce soir à l'expérience des anciens. Confrontées l'une à l'autre, ces deux formations offrent bien souvent du spectacle, à moins que la fatigue ne s'en mèle.

Les temps forts

- La rencontre démarre sur un bon rythme, avec une première incursion dangereuse de Chamakh.. Sa frappe manque de peu d'inquiéter Letizi (4').

- Ouverture du score pour Bordeaux ! Faubert ajuste un centre que Pichot prolonge involontairement au fond des buts parisiens (1-0, Pichot c.s.c, 6'). Chaban-Delmas qui affiche complet, laisse éclater sa joie.

- Bordeaux maîtrise le jeu en ce premier quart d'heure, tandis que Paris peine à trouver son second souffle.

- Frappe lointaine de Pauleta qui s'envole au-dessus du cadre (22'). La rencontre se réequilibre progressivement, alors que Rool a écopé du premier carton jaune de la partie.

- Paris presse la défense girondine et obtient quatre corners. Bordeaux ne lâche rien et affiche une superbe maîtrise technique.

- Grosse alerte pour le PSG ! Laslandes alerte Chamakh qui s'excentre sur la droite. Letizi sent le danger et sort. Il intervient dans les jambes de l'attaquant bordelais. L'arbitre ne siffle pas le penalty qui semblait logiquement justifié (42').

- A la mi-temps, les deux formations regagnent les vestiaires sur ce mince avantage girondin (1-0).

- Dès la reprise Bordeaux scelle sa domination d'un second but. Une accélération fulgurante de Meriem transperce la défense parisienne. Mais c'est Laslandes qui récupère finalement au second poteau le ballon contré de son partenaire et vient l'envoyer au fond des filets (2-0, Laslandes, 48').

- Halilhodzic procède à quelques changements. Mendy, sévèrement touché lors d'un contact avec Jurietti, cède sa place à Benachour pour apporter plus de percussion. La rentrée de Reinaldo laisse augurer d'un tout pour le tout. Plus tard, M'Bami sera lui remplacé par Cissé.

- Côté girondin, le très vif Meriem, cède sa place au jeune Cohade.

- Malgré tout ces changements, Paris ne parvient pas vraiment à redresser le cap. Au contraire, suite à une passe de Laslandes, Rool, complètement démarqué sur la gauche, lâche un missile pour le troisième but girondin (3-0, Rool, 77').

- Paris tente en vain de sauver l'honneur. Laslandes sort sous les ovations d'un public conquis.

- Une dernière approche timide de Pauleta ne donne rien. Le PSG s'incline à nouveau ici sur un score lourd. Paris a manqué de conviction.

La prestation de Bordeaux

Les Girondins peuvent respirer. Ils tiennent enfin une nouvelle victoire convaincante à domicile. Qu'elle intervienne contre le PSG ajoute indéniablement un petit plus. Bordeaux a parfaitement su déjouer l'organisation défensive adverse. Le but inscrit rapidement contre son camp par Pichot, a libéré la formation bordelaise qui s'est sentie en confiance. Ils ont maîtrisé la circulation du ballon, libéré peu d'espaces à leurs adversaire, affiché une supériorité technique et stratégique. La victoire se veut simplement largement méritée. La fatigue parisienne ne peut venir atténuer de trop ce constat. Et puis, Bordeaux a retrouvé son efficacité offensive, son réalisme et sa fluidité en attaque. Ils doivent cela pour beaucoup à la prestation de trois joueurs en particulier. Il s'agit de Flaubert, très dynamique sur son flanc droit, de Meriem, percutant à son poste et enfin de Laslandes très incisif. On peut y rajouter plus modestement les apports de Chamakh, toujours silencieux devant les buts mais plein de bonne volonté et Rool, auteur d'un magnifique troisième but. On termine avec une défense solide qui n'a rien lâché et un portier plutôt tranquille. Bordeaux a retouvé son visage d'équipe conquérente contre Paris. Il reste à le confirmer lors des prochaînes journées.

La prestation de Paris

Loin d'être celles affichées lors des deux rencontres contre Marseille ou encore à Porto, le PSG a semblé laisser retomber la pression. Un relâchement compréhensif qui s'est certainement accru après le premier but encaissé trop vite et maladroitement. Paris n'a pas su trouver un second souffle pour inverser la tendance. La fatigue n'excuse pas tout, car durant une bonne demi-heure, Paris a subi la main mise sur le match des Girondins. Incapables de trouver la solution pour percer la défense bordelaise lors du dernier quart d'heure de la première période, malgré plusieurs corners, les Parisiens ont mal vécu le break dès la reprise. Pauleta a récupéré peu de bons ballons. Mendy a subi un choc délicat avec Jurietti et a du sortir. M'Bami a perdu sa sérénité. Il n'en fallait pas plus pour déstabiliser les Parisiens qui digèrent mal les exploits de la semaine. Les rentrées de Benachour, Reinaldo et Cissé n'ont pas changé la donne. Les supporters Parisiens peuvent toujours se consoler en revoyant les deux buts de Boskovic en Coupe de La Ligue. Celui-là, même non retenu par Halilhodzic, peut au moins se satisfaire d'être devenu le héros des supporters et a sauvé sa saison. Si Pauleta regrette l'absence de grands joueurs dans l'équipe, Paris peut au moins compter sur ses forces en présence pour vite se reprendre. Trois buts d'un coup, c'est tout de même beaucoup !

Fort de cette large victoire, Bordeaux conserve sa septième place avec 20 Pts. Les Girondins maintiennent les écarts avec les premiers. Michel Pavon se satisfait de ce résultat positif qui interrompt une bien mauvaise série. De quoi envisager avec sérénité le prochain déplacement à Nantes. Le PSG recule de deux places. Ce n'est jamais très bon, vu la domination de Lyon qui compte quinze points de mieux, soit quasi le double. Paris doit tout de suite rebondir. Le hasard du calendrier fait bien les choses, puisque dans une semaine, Paris défiera au Parc des Princes, des Gones toujours invaincus. Et si le scénario de l'an passé se reproduisait là aussi de nouveau ?



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1


Ligue 1 - les fiches CLUB

Sondage Maxifoot
Tottenham a t-il fait un bon choix en signant un contrat avec Mourinho jusqu'en 2023 ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB