Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Baromètre 2011 : doggy style, Gourcuff diamant solitaire…
Par Pierre-Damien Lacourte - Le Barometre De La Semaine, Mise en ligne: le 02/01/2012 à 22h43
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Au sommaire du baromètre Maxifoot de l'année 2010, doggy style, une année à la sauce catalane, Benzema chat de beauté, l'OM ne crache pas dans la coupe et Manchester Uni constituent les tops. Pour les flops, Gourcuff diamant solitaire, André-Pierre Guignac, les mous bleus, Mona-KO et Arsenul. Découvrez les faits marquants de l'année.

Baromètre 2011 : doggy style, Gourcuff diamant solitaire…
Le LOSC aura marqué cette année 2011 de son empreinte.

Les tops de l'année

Doggy style

Champion de France et vainqueur de la Coupe de France en 2011, le LOSC est indéniablement l'équipe française de l'année. Plus que ses résultats, le club nordiste a surtout impressionné par sa qualité de jeu. Même si Gervinho a quitté le navire durant l'intersaison pour rejoindre Arsenal, les Dogues restent une équipe très séduisante à voir évoluer. D'autres formations feraient bien de suivre le modèle lillois. Même si on peut regretter le couac de la Ligue des Champions, que les Dogues ont quittée trop rapidement.

Une année à la sauce catalane

En 2011, la folie FC Barcelone était partout. Du Barça par-ci, du Barça par-là, du Barça en veux-tu en voilà… Les amoureux du club catalan, et les amoureux du beau jeu tout simplement, se sont régalés cette année avec le club catalan. Liga, Ligue des Champions, Supercoupe d'Espagne, Supercoupe d'Europe et pour terminer Mondial des Clubs, le tableau aurait été parfait si le Real Madrid n'avait pas remporté la Coupe d'Espagne. Mais peut-on faire la fine bouche ? Le FC Barcelone de l'extraordinaire Lionel Messi, bien parti pour remporter un troisième Ballon d'Or d'affilée, nous a véritablement enchantés tout au long de l'année.

Benzema chat de beauté

En décembre 2010, Karim Benzema est au fond du trou à Madrid. José Mourinho critique même publiquement son joueur en conférence de presse en avançant qu'il devait se contenter «d'un chat pour aller à la chasse». Un an plus tard, l'animal de l'entraîneur du Real est devenu un chat de toute beauté. En l'absence de Gonzalo Higuain, l'ancien Lyonnais s'est imposé à la pointe de l'attaque des Merengue et fait aujourd'hui le bonheur du Special One. En plus d'être devenu indispensable à l'équipe de France. Si 2010 fut très difficile, 2011 fut une année particulièrement réussie pour Benzema.

L'OM ne crache pas dans la coupe

S'il a perdu son titre de champion de France en 2011, et s'il aura très vraisemblablement beaucoup de mal à le reprendre en 2012, l'Olympique de Marseille a en revanche connu de nouveau une belle réussite dans les coupes cette année. En plus de s'être qualifié deux fois consécutivement pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, le club phocéen a su remporter une deuxième année de suite la Coupe de la Ligue, ce qui n'était encore jamais arrivé dans l'histoire de cette jeune compétition. En 2012, les troupes de Didier Deschamps tenteront la passe de trois.

Manchester Uni

En 2011, United a prouvé qu'il était toujours le numéro un dans la hiérarchie des clubs de Manchester en remportant à nouveau le championnat anglais et en ne s'inclinant qu'en finale de la Ligue des Champions. Mais cette année, City, grand favori pour le titre en Angleterre, est bien décidé à bousculer l'ordre établi, même si les Red Devils ne sont pas décidés à se laisser faire. Entre la tradition et la modernité, la bataille fait rage. A l'arrivée, c'est toute la ville de Manchester qui peut s'enorgueillir de posséder deux cylindrées aussi exceptionnelles. Même si en 2012, la Ligue des Champions se poursuivra sans les deux meilleurs ennemis…

On aurait pu intégrer aussi : le Paris Saint-Germain, parvenu à décrocher en cette fin d'année le titre honorifique de champion d'automne. Coup de chapeau à Montpellier également. Après s'être hissé jusqu'en finale de la Coupe de la Ligue, le club héraultais a confirmé en apportant un indéniable vent de fraîcheur sur le championnat cette saison. Enfin, si Messi a été salué, un autre joueur exceptionnel mérite des félicitations : Cristiano Ronaldo, rien que pour son total hallucinant de 40 buts marqués lors de la saison 2010-11en Liga. Et le Portugais est parti pour faire aussi bien, voire mieux, cette saison.

Les flops de l'année

Gourcuff diamant solitaire

Annus horribilis pour Yoann Gourcuff. Celui qui nous enthousiasmait à chaque ballon touché en 2009 a traversé l'année 2011 comme un fantôme. Après des performances quelconques avec l'Olympique Lyonnais puis une vilaine blessure à la cheville, l'ancien Bordelais a repris la compétition en octobre dernier. Depuis, le meneur de jeu des Gones est rentré dans le rang, allant même jusqu'à exaspérer son entraîneur, Rémi Garde, et le conseiller du président Aulas, Bernard Lacombe. En janvier, l'OL cherchera très certainement à recaser son joueur, de plus en plus isolé au sein du groupe et qui a le sentiment que la terre entière lui en veut aujourd'hui. Plus que l'équipe de France, c'est son statut de star du championnat de France qui s'est envolé cette année…

André-Pierre Guignac

Cette année 2011 n'aura pas non plus été celle d'André-Pierre Gignac. Entre une inefficacité chronique, des blessures à répétition, quelques kilos en trop qui ont fait beaucoup jaser et des prises de bec avec Didier Deschamps, l'attaquant marseillais pourrait bien s'envoler sous d'autres cieux en janvier. Durant l'été déjà, l'OM l'avait envoyé du côté de Fulham avant de le rapatrier in extremis sur la Canebière suite à l'échec du transfert d'Amauri. Un épisode qui a fait beaucoup de mal à l'ancien Toulousain. Aujourd'hui sur le flanc, Gignac ne retrouvera pas les terrains avant fin janvier, début février. 2012 commence bien pour l'attaquant olympien…

Les mous bleus

En se qualifiant pour l'Euro 2012, et ce sans passer par les barrages, l'équipe de France a atteint l'objectif fixé par la Fédération française de football. Mais plus que s'être fait peur – il a fallu un penalty transformé par Samir Nasri dans les dernières minutes du match face à la Bosnie pour valider le billet pour la Pologne et l'Ukraine – qu'est-ce qu'on s'est ennuyé avec ces Bleus tout au long de l'année ! Notamment lors des deux derniers matchs amicaux de l'année contre les Etats-Unis et la Belgique. Espérons que les Tricolores nous offrent un peu plus de spectacle et d'émotions en 2012.

Mona-KO

Ce fut un tremblement de terre en mai dernier. Présente parmi l'élite depuis 1977, l'AS Monaco, au soir d'une défaite 2-0 face à l'Olympique Lyonnais, était reléguée en Ligue 2. Et dire qu'il y a seulement sept ans, le club de la Principauté se hissait jusqu'en finale de la Ligue des Champions. C'est dire si l'ASM est tombée bien bas. Plus grave encore, six mois plus tard, les Monégasques occupent une très inquiétante 20e et dernière place du championnat de Ligue 2. S'il venait à descendre en National, le club de la Principauté pourrait ne jamais réussir à se relever…

Arsenul

Le terme est peut-être un peu fort, mais cette année 2011 n'aura pas été celle d'Arsenal. Encore une fois, les Gunners ne seront pas parvenus à remporter le moindre titre, terminant même à une décevante 4e place en Premier League la saison dernière, et en se faisant sortir dès les 8es de finale de la Ligue des Champions, par le FC Barcelone il est vrai. Après avoir perdu deux de ses meilleurs joueurs durant l'intersaison, Fabregas et Nasri, le club londonien a pris un départ catastrophique en championnat qui pourrait le priver de la C1 pour la première fois depuis 15 ans en fin de saison. Heureusement que le génial van Persie est lui resté au club.

On aurait pu intégrer aussi : le Stade Rennais, dont on pense chaque année qu'il peut accrocher la Ligue des Champions et qui échoue de peu à chaque fois. Sans parler de son parcours décevant en Ligue Europa cette saison, alors qu'il possède un effectif vraiment intéressant. 2011 n'aura pas non plus été l'année du Brésil et de l'Argentine, sortis tous deux dès les quarts de finale de la Copa America. Et que dire de Fernando Torres ? Depuis qu'il a rejoint Chelsea en janvier dernier, le génial attaquant espagnol n'est plus que l'ombre de lui-même. De là à dire que Roman Abramovitch a jeté 58 millions d'euros par les fenêtres, il n'y a qu'un pas…

C'était le baromètre de l'année 2011. Rendez-vous très prochainement pour le premier baromètre de la semaine de 2012 !



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens FRANCE - Ligue 1

Top 5 des VIDEOS de l'année

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Votre Equipe type
2018
par les lecteurs
de Maxifoot
TOP 15
PEPITES
jeunes de Ligue 1
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB