Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Barça mate encore le Real - L’avis du spécialiste (Real 1-3 Barça)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Espagne, Mise en ligne: le 11/12/2011 à 00h18
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Si le Real Madrid partait légèrement favori avant ce Clasico, le FC Barcelone a prouvé à Bernabeu qu'il restait bel et bien le roi d'Espagne. Malgré l'ouverture du score rapide de Benzema, les Blaugrana, sans s'affoler, ont su imposer leur griffe sur cette rencontre pour finalement s'imposer 3-1.

Le Barça mate encore le Real - L’avis du spécialiste (Real 1-3 Barça)
Même avec un Messi moyen, le Real a encore subi la loi du Barça.

L'avis de Pierre-Damien Lacourte

Le Real Madrid n'aura tenu qu'une mi-temps face à un FC Barcelone qui reste un véritable rouleau-compresseur. Bien que donné favori avant ce Clasico, le club madrilène, leader du championnat espagnol et fort de sa série de 15 victoires consécutives toutes compétitions confondues, n'aura finalement pas pesé lourd, même dans un Bernabeu chauffé à blanc au coup d'envoi. Grâce notamment à une deuxième période superbe de maîtrise, le Barça repart de Madrid avec les trois points de la victoire (1-3). Et un nouveau coup donné sur la tête des Merengue.

Ronaldo mange la feuille

Ce Clasico débutait pourtant idéalement pour le Real. Valdes manquait sa relance, et Benzema en profitait pour ouvrir le score après 21 petites secondes de jeu seulement (1-0, 1re). Gênés par un pressing très haut des Madrilènes, les Barcelonais étaient ensuite tout heureux de voir Ronaldo, très décevant ce soir, manquer une offrande de Benzema, excellent lui en revanche. Le tournant de cette rencontre. Car après cette énorme occasion manquée, les Catalans ont déroulé. Et c'est logiquement que Sanchez égalisait pour le Barça, sur une passe de Messi, pourtant pas en grande forme lui non plus (1-1, 30e).

Toujours une classe d'écart entre le Barça et le Real

Après le repos, le FC Barcelone imposait plus que jamais sa griffe sur cette rencontre. Si Xavi avait beaucoup de réussite sur sa frappe lointaine (1-2, 53e), Fabregas assommait lui les Madrilènes sur un but qui ne devait rien à la chance (1-3, 66e). José Mourinho, même si on peut le féliciter de ne jamais avoir cherché à fermer le jeu, contrairement à la saison dernière, a encore du travail. Si on en doutait, logiquement, avant ce match, on a désormais la réponse : une classe d'écart sépare toujours le Real du Barça.

L'homme du match : Karim Benzema (Real Madrid)

Malgré la victoire du FC Barcelone, l'homme du match fut Madrilène. Aligné à la pointe de l'attaque du Real, Karim Benzema s'est montré excellent. D'abord en marquant d'entrée, puis en offrant un caviar à Ronaldo, vendangé par le Portugais, et enfin en ne lâchant jamais le morceau, même à 3-1 pour le Barça. Du tout bon Benzema.

Ils ont brillé

Dans les rangs madrilènes, s'il prend trois buts, Casillas a aussi réalisé plusieurs parades déterminantes. Lassana Diarra, titulaire au milieu, a réalisé 45 bonnes premières minutes avant de baisser un peu de pied. A ses côtés, Özil a souvent joué juste, perdant très peu de ballons. Du côté barcelonais, Alexis Sanchez, préféré à Villa, a fourni un gros match en attaque et a eu le mérite d'égaliser rapidement pour le club catalan. Au milieu, Fabregas, auteur du 3e but de son équipe, s'est montré très performant dans son rôle très offensif. Xavi et Iniesta ont, comme à leur habitude, su parfaitement exploiter le ballon. Derrière, Abidal a été l'auteur d'une grosse prestation défensive. Tout comme Puyol, omniprésent. A noter également la grosse deuxième période de Dani Alves, très offensif.

Ils ont déçu

On l'attendait. On l'a finalement peu vu. Enfin si, en première mi-temps, en expédiant dans les tribunes un service en or de Benzema, qui aurait pu permettre au Real de mener 2-0. La grosse déception de ce Clasico, c'est lui, Cristiano Ronaldo. Di Maria n'a pas forcément été plus en réussite. Sur les côtés, Marcelo et Coentrao ont éprouvé les pires difficultés à contenir les assauts barcelonais. Chez les Blaugrana, même s'il délivre une passe décisive pour Sanchez, Messi n'a pas montré son meilleur visage. On attendait évidemment mieux d'un futur triple Ballon d'Or. Même s'il fut plus à son avantage après le repos, l'Argentin aurait d'ailleurs pu être exclu si M. Borbalan ne s'était pas montré aussi clément avec lui. Dans les buts, Valdes a pris des risques inconsidérés avec son jeu au pied. Une de ses relances ratées entraîne d'ailleurs l'ouverture du score madrilène.

La note du match : 7/10

Dans une folle ambiance à Bernabeu, le Real assurait le spectacle d'entrée de jeu en ouvrant le score après seulement 21 secondes de jeu. Ce Clasico a tenu ses promesses, même si le but de Fabregas a mis prématurément fin au suspense.

Les buts

- Dès la 1re minute, sur une relance ratée de Valdes, Özil tente sa chance. Sa frappe contrée revient dans les pieds de Benzema, qui ne se fait pas prier pour crucifier le portier barcelonais après 21 secondes de jeu seulement (1-0) !

- A la 30e minute, lancé en profondeur par Messi, Sanchez, entre Pepe et Coentrao, s'en va battre Casillas d'une frappe croisée à ras de terre (1-1).

- A la 53e minute, des 30 mètres, Xavi tente une reprise de volée. Le ballon, contré par Marcelo, prend Casillas à contre-pied (1-2).

- A la 66e minute, sur un long centre de Dani Alves, Fabregas prend le meilleur sur Coentrao au second poteau et vient crucifier Casillas de la tête (1-3).

Retrouvez les résultats et le classement de Liga en cliquant ici.


Liga / 16e journée
Real Madrid 1-3 FC Barcelone (1-1)
Stade Santiago Bernabeu (Madrid)
Arbitre : M. Fernandez Borbalan
Buts : Benzema (1re) pour le Real Madrid ; A. Sanchez (30e), Xavi (53e), Fabregas (66e) pour le FC Barcelone
Avertissements : Xabi Alonso (26e), L. Diarra (61e), Pepe (62e), S. Ramos (70e) pour le Real Madrid ; A. Sanchez (27e), Messi (36e), Piqué (48e) pour le FC Barcelone

Real Madrid : Casillas (cap.) - Coentrao, Pepe, S. Ramos, Marcelo - L. Diarra (Khedira, 63e), Xabi Alonso - Di Maria (Higuain, 68e), Özil (Kaká, 59e), C. Ronaldo - Benzema. Entraîneur : José Mourinho.

FC Barcelone : Valdes - Dani Alves, Piqué, Puyol (cap.), Abidal - Xavi, Busquets, Iniesta (Pedro, 89e) – Fabregas (Keita, 78e) - A. Sanchez (Villa, 83e), Messi. Entraîneur : Josep Guardiola.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens de la rubrique Espagne

Liga - les fiches CLUB

La note du match
7,0
Dans une folle ambiance à Bernabeu, le Real assurait le spectacle d'entrée de jeu en ouvrant le score après seulement 21 secondes de jeu. Ce Clasico a tenu ses promesses, même si le but de Fabregas a mis prématurément fin au suspense.

Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel défenseur central numéro 1 ?

Daley Blind (Ajax)
Matthijs de Ligt (Juventus)
José Maria Giménez (Atletico)
Kaildou Koulibaly (Naples)
Aymeric Laporte (Manchester City)
Gerard Piqué (Barcelone)
Sergio Ramos (Real)
Virgil van Dijk (Liverpool)
Jan Vertonghen (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment



 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB