Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Rennes n’avait rien à faire en Ligue Europa - L’avis du spécialiste (Rennes 0-0 Udinese)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Europa League, Mise en ligne: le 30/11/2011 à 21h17
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Beaucoup de déchet technique, peu d'envie, une inspiration proche du néant, le Stade Rennais s'est encore montré très décevant face à l'Udinese (0-0). Sans surprise, les Bretons sont éliminés de la Ligue Europa. Mais les Rouge et Noir avaient-ils vraiment envie de jouer cette compétition ?

Rennes n’avait rien à faire en Ligue Europa - L’avis du spécialiste (Rennes 0-0 Udinese)
Dalmat et les Rennais quittent la Ligue Europa par la petite porte.

L'avis de Pierre-Damien Lacourte

A force de répéter «on est là pour apprendre», le Stade Rennais a fini par perdre toute ambition dans cette Ligue Europa. En cas de victoire face à l'Udinese ce mercredi, le club breton pouvait pourtant encore espérer atteindre les 16es de finale de la compétition. Mais incapables de prendre le taureau par les cornes, les hommes de Frédéric Antonetti, qui ne sont parvenus à bouger une solide équipe italienne qu'en toute fin de match, ont concédé le nul sur leur pelouse (0-0).

Antonetti préfère retenir le positif

Et sans un Costil vigilant, bien que sauvé par son poteau et sa barre en début de match, les Rouge et Noir auraient pu quitter cette Ligue Europa par une porte plus petite encore. Longtemps décevants dans cette partie, les Rennais ont logiquement eu droit aux sifflets nourris de leur public au coup de sifflet final. Même si l'entraîneur rennais et son gardien préféraient retenir le positif de cette campagne européenne après la rencontre.

Une équipe trop respectueuse

Certes, Rennes aura appris de cette compétition. Mais avec un peu plus d'envie et surtout d'ambition, le club breton, qui avait les moyens de faire jeu égal avec l'Udinese, l'Atletico Madrid et le Celtic Glasgow dans ce groupe I, même s'il ne l'a pas forcément démontré, aurait pu largement faire honneur au football français sur la scène européenne. Mais non, le Stade Rennais, peut-être aussi un peu trop modeste et trop respectueux de ses adversaires, a préféré jouer petit bras dans cette compétition et c'est bien dommage.

L'homme du match : Diego Fabbrini (Udinese)

Rarement utilisé par Francesco Guidolin, avec seulement 3 apparitions en Serie A cette saison, Diego Fabbrini a prouvé ce soir à son entraîneur qu'il valait peut-être mieux qu'un simple remplaçant. Aligné au poste de meneur de jeu, le jeune Italien a toujours joué juste et a causé d'énormes soucis à l'arrière-garde rennaise.

Ils ont brillé

Dans les rangs rennais, Costil, même s'il est sauvé par son poteau en début de match, s'est montré très présent dans ses cages et a sauvé les siens à plusieurs reprises. Derrière, Kana-Biyik fut le seul à tenter de sonner la révolte. Devant, Boukari fut pour sa part l'un des rares à tenter d'accélérer le jeu, en provoquant notamment la défense d'Udine balle au pied. Dans le camp italien, outre Fabbrini, Floro Flores, préféré à la star Di Natale, restée sur le banc, devant, s'est montré intéressant. Ses appels ont souvent gêné la défense des Rouge et Noir. Au milieu, Badu, vif et technique, a fait étalage de toutes ses qualités. Derrière, Benatia a toujours été bien placé.

Ils ont déçu

Sur les côtés de la défense rennaise, les habituels remplaçants Jebbour et Mavinga ont été à plusieurs reprises en difficulté. Sans parler de leur apport offensif, inexistant. Boye, auteur d'une grosse erreur d'entrée, s'est montré fébrile. Le jeune défenseur rennais a d'ailleurs été remplacé à la pause par Mandjeck. Devant, Brahimi n'a pas existé. En pointe, Hadji a beaucoup couru, mais dans le vide… Du côté de l'Udinese, sur les côtés, Isla et Armero auraient pu percuter davantage et embêter ainsi encore un peu plus Mavinga et Jebbour.

La note du match : 4,5/10

Dos au mur, on s'attendait à ce que les Rennais enflamment d'entrée cette rencontre. Au contraire, les Bretons ont rapidement subi la loi des Italiens, qui ont joué à leur main. Ce qui a donné un match assez fermé Route de Lorient, qui s'est pas mal ennuyé ce soir.

Retrouvez les résultats et le classement du groupe I de la Ligue Europa en cliquant ici.


Ligue Europa / Groupe I
Rennes 0-0 Udinese (0-0)
Stade de la Route de Lorient (Rennes)
Arbitre : M. Sergei Karasev (Russie)
Avertissements : Dalmat (29e), Mandjeck (51e), Tettey (91e) pour Rennes ; Doubaï (57e), Fabbrini (88e) pour l’Udinese

Rennes : Costil - Jebbour, Kana-Biyik, Boye (Mandjeck, 46e), Mavinga - Tettey, Pajot - Boukari, Dalmat (Doumbia, 60e), Brahimi (Pitroipa, 55e) - Hadji (cap.). Entraîneur : Frédéric Antonetti.

Udinese : Handanovic (cap.) - Benatia, Danilo, Ekstrand – Isla (Basta, 61e), Asamoah, Doubaï (Pinzi, 82e), Badu, Armero - Fabbrini - Floro Flores. Entraîneur : Francesco Guidolin.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE EUROPA



Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB