Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Bodmer, le « Vieira blanc »
Par Cédric Chapuis - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 26/10/2004 à 23h07
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

L'excellent début de saison du LOSC a fait découvrir au grand public des joueurs dont on ne connaissait pas grand chose jusqu'à présent. Parmi eux, le milieu de terrain Mathieu Bodmer s'impose comme le leader de l'entrejeu nordiste. Portrait d'un joueur dont le potentiel devrait l'amener rapidement vers l'élite du football français.

D'Evreux à Caen avec Bernard Mendy

Lorsque Claude Puel, à l'été 2003, a fait de Mathieu Bodmer sa seule recrue de l'intersaison, beaucoup ont pris l'entraîneur du LOSC pour un fou. Hormis quelques sélections en Espoirs, le jeune milieu de terrain a en effet peu de notoriété. Né à Évreux le 22 novembre 1982, Mathieu Bodmer a passé toute son enfance en région parisienne, et a fait ses premières classes à la Madeleine d'Évreux. Et avec lui, un certain Bernard Mendy, lui aussi né en 1982. « Moi j'habitait à la Madeleine et lui au PSR, mais on jouait tous les deux à l'ALM Évreux, le club de la Madeleine » rappelle le latéral du PSG. A 15 ans, Mathieu débarque au centre de formation du Stade Malherbe de Caen, un an après … Bernard Mendy.

Mais les deux compères n'auront que peu d'occasion de jouer ensemble, « juste quelques matchs en moins de 17 ans, se souvient Bodmer. Bernard était surclassé, donc on n'a pas souvent joué ensemble. Et puis il est passé très vite chez les pros alors que je jouais avec la CFA. Mais le gros souvenir de cette époque, c'est ce premier match de la saison en moins de 17 ans où il y avait six mecs d'Évreux dans l'équipe, c'était énorme ! » Lors de sa formation, Mathieu Bodmer évolue en défense, à droite ou au centre. Et c'est lors du départ de son ami au PSG en 2000 que le jeune joueur se révèle en Normandie. Et jusqu'en 2003, il dispute 79 rencontres de L2, même si une brouille avec Patrick Remy le pousse sur la touche durant ses six derniers mois caennais. Et pour un million d'euros, il a rejoint Lille il y a un peu plus d'un an.

A Lille pour franchir les paliers

Et à son arrivée dans le Nord, Bodmer fait profil bas, même s'il ne cache pas ses ambitions. « J'espère aligner les minutes et les matchs pour découvrir la L1 tout en accumulant de l'expérience » déclarait-il à son arrivée au LOSC. Et la perspective de succéder à Fernando D'Amico et Sylvain N'Diaye dans l'entrejeu lillois n'effrayait pas celui qui avait délaissé la défense pour passer milieu défensif. « C'est un peu des emblèmes du LOSC mais je ne suis pas là pour les remplacer. Je vais jouer sur mes qualités. Après c'est vrai que c'est un challenge de leur succéder et ce serait bien de marcher sur leurs traces. » Et ça marche : Bodmer, pour sa première saison parmi l'élite, dispute 33 matchs de Ligue 1 sous les ordres de Claude Puel. Cependant, l'athlétique milieu de terrain manque la qualification pour les Jeux Olympiques 2004 avec l'équipe de France Espoirs, son « rêve de gosse » .

Plein de confiance après sa première année, Bodmer repart donc pour une deuxième saison sous les couleurs du LOSC. Avec le départ de Benoît Cheyrou à Auxerre, son rôle va évoluer. Mais il n'imagine certainement pas ce que va réaliser son équipe. Dès la première journée, le 7 août dernier, Lille assomme Auxerre (2-0) et prend la tête de la L1. Et après une chute à la 13e place, l'équipe nordiste enchaîne 6 victoires consécutives de la 5e à la 10e journée, pour regagner la place de leader. Mais pour Mathieu comme pour tous ses coéquipiers, l'important c'est le maintien ! « Le plus important, c'est la comptabilité, confiait-il il y a quelques semaines. Plus vite on aura assuré le maintien, plus vite on jouera plus libérés. »

Suivi par le PSG

D'un point de vue personnel, Mathieu Bodmer enchaîne les excellentes performances au sein de l'équipe lilloise. Qu'il soit positionné devant sa défense, une des meilleures de L1 (6 buts encaissés en 11 journées), ou en soutien des deux attaquants, Bodmer impressionne, et a même été surnomme le « Vieira blanc » par Luis Fernandez en personne. Sa technique et son physique (1m88) font merveille dans le Nord, et Claude Puel a préféré assurer l'avenir de son poulain en le faisant prolonger jusqu'en 2009. En ce début de saison, Bodmer impressionne, et une place en équipe de France paraît envisageable à moyen terme pour celui dont les deux modèles sont français : « J'apprécie particulièrement Peter Luccin. Et Patrick Vieira, bien sûr. »

Les performances de l'ancien Caennais ont donc dépassé le Nord, et le Paris Saint-Germain l'a même supervisé à plusieurs reprises en début de saison. Pour ce Francilien d'origine, rejoindre le PSG est une possibilité qui laisse rêveur. « Paris me suit. Des dirigeants sont venus me superviser à plusieurs reprises. Cet intérêt me fait super plaisir » confiait-il à BUT ! début octobre. En attendant de peut-être retrouver son pote Mendy à Paris, Bodmer compte bien continuer sur sa lancée avec le LOSC, avec qui il a disputé tous les matchs depuis le début de saison. Toujours en course en championnat et en Coupe de l'UEFA malgré ses deux défaites consécutives (à Aix la Chapelle et Toulouse), Lille espère jouer toutes ses cartes à fond dans ces deux compétitions avec son indispensable milieu de terrain.

Malgré son peu d'expérience au haut niveau, Mathieu Bodmer s'impose donc comme un sérieux espoir du football français. A bientôt 22 ans, cette saison pourrait bien être celle de la révélation pour le joueur formé à Caen et pour qui le foot reste un « métier-passion» . Étonnant depuis le début de la saison, Lille aspire à grandir tout en restant modeste. Comme Mathieu Bodmer.

Nom : Bodmer
Prénom : Mathieu
Né le 22 novembre 1982, à Évreux
Taille : 1m88
Poids : 76 kg
Clubs successifs : Évreux (1997-1998), Caen (1998-2003), Lille (depuis 2003)
International Espoirs



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB