Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Lucas, arme fatale d'Ajaccio
Par Patrick Audouard - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 17/10/2004 à 16h25
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Ajaccio semble avoir trouvé son goléador. Alors que le club corse est 17ème au classement de Ligue 1, et est destiné à se battre une fois encore pour ne pas descendre en fin de saison, il compte cependant le meilleur buteur de Ligue 1, avec six réalisations au bout de dix journées. En effet, le Brésilien Waldir Lucas Pereira est actuellement roi des buteurs, après une arrivée très discrète en France. Portrait de la sensation corse du début de saison.

Dans l'ombre d'André Luiz et Marcelinho

On se souvient que l'AC Ajaccio s'était distingué durant l'intersaison en engageant quatre joueurs offensifs brésiliens, qui sont venus s'ajouter à la présence de Rodrigo, seul Auriverde du club la saison passée. On avait alors surtout retenu les arrivées de l'ancien joueur de Marseille et du PSG, André Luiz, et de l'ancien international brésilien Marcelinho Carioca, passé notamment par Valence au cours d'une longue carrière. Les arrivées de Edson de Faria et de Waldir Lucas Pereira étaient en revanche passées quelque peu inaperçues. Ce dernier est pourtant aujourd'hui la plus efficace des recrues brésiliennes de l'intersaison. Sans pression car totalement inconnu en France, juste précédé d'une solide réputation dans son pays, Lucas semble aujourd'hui avoir fait son trou, au point de s'imposer comme le principal argument offensif de son équipe. Une sacrée performance pour un joueur de 22 ans, qui n'avait auparavant passé qu'une moitié de saison dans un club brésilien de haut niveau.

Pourtant, les dirigeants ajacciens sentent lors de l'été dernier qu'ils ont flairé la bonne affaire avec ce joueur acheté pour une bouchée de pain. Alors que de nombreux observateurs lui prévoient un apprentissage difficile au plus haut niveau, comme de nombreux Brésiliens du championnat avant lui, le président Michel Moretti croit dur comme fer en son nouveau poulain, qui se met vite en action en inscrivant ses premiers buts lors des matches amicaux d'avant saison. Le patron de l'équipe corse lui voit même des similitudes avec l'attaquant de Bordeaux, Jean-Claude Darcheville. «C'est une vraie pointe. Il va vite, il est puissant, costaud et possède un bon jeu de tête» , décrit Moretti dans les colonnes de Corse-Matin. Une description flatteuse de ce joueur athlétique (1m83, 81kg) et technique, considéré dans son pays (comme beaucoup d'autres de ses compatriotes) comme un joueur d'avenir.

Des statistiques impressionnantes

Il faut dire que le Brésilien n'a pas fait dans la dentelle dans les compétitions de son pays. Il reste en effet sur des statistiques impressionnantes de 50 buts inscrits en 64 rencontres de championnat. Né le 2 mai 1982 à Campinas, dans la région de Sao Paulo, il démarre sa carrière pro à 18 ans, dans le club de sa ville natale, Ponto Preta (il y côtoie le gardien Negri, son futur coéquipier en Corse). Dès ses débuts, il montre une belle adresse devant le but, et ne tarde pas à faire trembler les filets. Il y dispute 50 rencontres en trois saisons et inscrit la bagatelle de 40 buts, faisant déjà preuve d'une belle régularité au classement des buteurs. Il s'attire ainsi les convoitises des meilleurs formations du pays. C'est Portuguesa, l'une des bonnes formations de Sao Paulo, qui rafle la mise et qui s'octroie les services du prometteur avant-centre. Lucas y débarque en janvier 2004, prêté par Ponto Preta.

Là encore, la période d'adaptation est très courte, et Lucas va parvenir, en six mois, à se faire remarquer aux yeux de l'Europe. Il dispute quatorze rencontres avec le club de Sao Paulo. Il réussit un total de dix buts qui confirme tout le bien que l'on pensait de lui auparavant. Le natif de Campinas s'impose ainsi comme l'un des espoirs de son pays. Cela n'échappe pas à certains clubs européens, qui se positionnent pour s'attacher les services du prodige. C'est l'AC Ajaccio qui, dans sa politique de recrutement brésilien, se montre le plus convaincant, et engage Lucas pour quatre ans. Avec pour premier objectif de s'adapter au rythme du championnat français, plus physique, aux défenses plus solides et rigoureuses. Comme le rappelle le président Moretti, faisant notamment référence à Lucas, «il faut voir comment ils (les nouveaux) vont se comporter sur le terrain. Ce qui est sûr, c'est que l'équipe va avoir un niveau technique nettement supérieur à celui de la saison passée» , prédit-il en début de saison.

Monsieur 60 % à Ajaccio

Pourtant, l'AC Ajaccio débute mal son championnat, enchaînant trois défaites d'entrée. Après dix journées, le club corse n'a réussi à s'imposer qu'une seule fois, à Istres, lors de la septième journée. Lucas n'a alors inscrit qu'un but, face à Saint-Etienne en six matches et quatre titularisations, et ne parvient pas à prendre le dessus sur les défenseurs français, comme d'ailleurs ses coéquipiers brésiliens, guère plus en réussite. Alors que les observateurs commencent à se poser des questions sur l'efficacité d'un tel recrutement, le déclic se produit lors de la huitième journée, face à Caen. Préféré à Cyril Chapuis à la pointe de l'attaque aux côtés d'Edson, Lucas réalise ce jour là un véritable festival avec son nouveau coéquipier de l'attaque. Ajaccio ne remporte pas la victoire (2-2), mais trouve enfin son identité offensive, grâce à son duo brésilien. Lucas inscrit deux buts, l'un de la tête, l'autre sur une action somptueuse que l'on pourrait qualifier de «brésilienne» .

Au début de la deuxième période de ce match, alors que le score est de 1-1, l'attaquant brésilien montre alors toute l'étendue de son talent. A l'entrée de la surface, il se débarrasse d'un défenseur caennais d'un superbe coup du sombrero. Puis il enchaîne une très pure demi-volée du gauche, qui termine dans la lucarne d'Elana. Un authentique chef d'oeuvre, qui a eu le mérite de lancer définitivement Lucas. Buteur à Lens, il permet à son équipe de revenir du nord avec le point du match nul (1-1) lors de la neuvième journée. Enfin, lors de la suivante, il répond par deux fois à Pagis et à Niang et permet aux Ajacciens de sauver le point du match nul face au rival strasbourgeois pour le maintien. Cela fait cinq buts en trois journées et six buts en sept titularisations. Lucas est ainsi propulsé en tête du classement des buteurs, loin devant les Saviola, Pauleta et autres Wiltord. Il peut de plus se targuer d'avoir inscrit six des dix buts de son équipe, soit un pourcentage de 60 % des réalisations corses depuis le début de saison. Pas mal pour un joueur dont on disait au début de saison qu'il aurait certainement du mal à vite s'acclimater aux dures défenses européennes. Et si le Brésilien était un futur grand joueur ?

Lucas, après un début de saison timide, a mis la machine en marche avec une efficacité assez impressionnante. S'il parvenait à maintenir la cadence malgré la modestie de son club, nul doute qu'il ne resterait pas longtemps à Ajaccio. L'avenir de Lucas est entre ses mains…

Nom : Waldir Lucas Pereira
Âge : 22 ans
Né le 2 mai 1982, à Campinas (Brésil)
Taille : 1m83
Poids : 81kg
Poste : attaquant
Club : AC Ajaccio
Clubs précédents ; Ponte Preta (2000-jan 2004), Portuguesa (Jan 2004- Juin 2004)
Nationalité : brésilienne



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
100 M€ + Rakitic + Coutinho contre Neymar, qui ferait la meilleure affaire ?

Barcelone
PSG
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB