Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
L’OM profite d’un Borussia à la rue - L’avis du spécialiste (OM 3-0 Dortmund)
Par Pierre-Damien Lacourte - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 28/09/2011 à 22h50
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Vainqueur 3-0 du Borussia Dortmund, l'Olympique de Marseille signe un deuxième succès consécutif en Ligue des Champions. Bien aidés par des Allemands à côté de la plaque défensivement et un Steve Mandanda des grands soirs, les Phocéens, loin d'être convaincants, prennent le large en tête du groupe F.

L’OM profite d’un Borussia à la rue - L’avis du spécialiste (OM 3-0 Dortmund)
André Ayew, auteur d'un doublé, s'est illustré face au Borussia (3-0).

L'avis de Pierre-Damien Lacourte

Didier Deschamps parlait de «belle parenthèse» avec cette Ligue des Champions, à l'heure où les affaires ne vont pas très bien en championnat. La parenthèse fut belle en effet. Mais seulement sur le plan du résultat. Oui, l'Olympique de Marseille a réalisé une excellente opération en s'imposant 3-0 face au Borussia Dortmund pour son deuxième match sur la scène européenne. Mais sur le plan du jeu, et donc de la manière, quelle tristesse… S'ils ont écrasé les Allemands au niveau du score, la donne aurait pu être bien différente sans un grand Steve Mandanda.

Noël avant l'heure du côté allemand

Redevenu décisif, le portier olympien a multiplié les parades de grande classe dans ses cages. Notamment avant l'ouverture du score d'André Ayew, d'une belle frappe croisée (1-0, 20e). Après le repos, les hommes de Jürgen Klopp, visiblement sévèrement secoués à la pause, se réveillaient enfin. Mais le poteau et un Mandanda encore énorme sauvaient les Marseillais. Finalement, le Borussia perdait ce match à lui seul ou presque en se sabordant défensivement. Rémy profitait de l'aubaine pour doubler la mise (2-0, 62e) puis André Ayew scellait le sort de cette rencontre sur penalty (3-0, 69e), après un nouveau cadeau allemand.

A 3-0, Deschamps continue de faire la moue

Malgré l'ampleur du score, l'impression est plus que mitigée à l'arrivée. Une victoire 3-0 en Ligue des Champions devrait pourtant être mémorable. Mais pas celle-ci. Non, l'Olympique de Marseille ne tient toujours pas son match référence. Et la moue affichée par Didier Deschamps sur son banc, même à 3-0, en disait long. Mais l'essentiel est peut-être ailleurs pour l'OM. Avec ce deuxième succès consécutif, le vice-champion de France prend le large en tête du groupe F, avec maintenant deux points d'avance sur Arsenal, et cinq sur le Borussia. Les huitièmes de finale pointent tout doucement à l'horizon.

L'homme du match : Steve Mandanda (Marseille)

A Valenciennes déjà en championnat le week-end dernier, Steve Mandanda s'était montré décisif. Ce soir, le gardien marseillais a prouvé que son équipe pouvait de nouveau compter sur lui en sortant deux gros arrêts devant Lewandowski puis Götze avant l'ouverture du score d'André Ayew. Sauvé par son poteau après le repos avant une nouvelle parade devant Götze. Enorme.

Ils ont brillé

C'était le jour et la nuit entre le Diarra des derniers matchs de championnat et le Diarra de ce soir. Très agressif, l'ancien Bordelais a gagné de nombreux duels dans l'entrejeu. Enfin un gros match de sa part sous le maillot marseillais. Devant, André Ayew a été l'Olympien le plus dangereux. Un but et une autre frappe sortie de justesse par Weidenfeller. Rémy s'est montré très remuant. Pas forcément dangereux, mais l'international tricolore a pesé sur la défense allemande tant qu'il a pu. Et a profité d'une erreur allemande après le repos pour faire trembler les filets. Dans le camp du Borussia, Lewandowski, seul en pointe, s'en est bien tiré dans son rôle de pivot, remisant de nombreux ballons pour ses partenaires. L'un des rares joueurs de Dortmund à se faire remarquer…

Ils ont déçu

Côté marseillais, Nkoulou s'est parfois fait bousculer dans les duels, se livrant trop facilement. Au milieu de terrain, Lucho n'a jamais pesé sur le jeu de son équipe. Un match terne de l'Argentin, encore une fois. Dans les rangs d'en face, les déceptions sont nombreuses. A commencer par celui qu'on désigne comme le nouveau prodige du football allemand, Götze, lent balle au pied et pas si habile que ça techniquement… Même s'il a failli marquer à bout portant. A ses côtés, Kagawa n'a jamais vu le jour. Le stratège du Borussia a traversé cette rencontre comme un fantôme. Et que dire d'un Grosskreutz incapable de prendre le meilleur sur un Azpilicueta pourtant loin d'être un roc défensif en ce début de saison. Derrière, Hummels et Subotic ont sombré.

La note du match : 4/10

Entre deux équipes malades en ce début de saison, le Vélodrome, où ce n'était pas l'ambiance des grands soirs, a assisté à un spectacle de piètre qualité. Un festival de mauvaises passes, des contrôles ratés en veux-tu en voilà, le niveau de cette rencontre fut indigne de la Ligue des Champions.

Les buts

- A la 20e minute, décalé par Rémy sur le côté gauche, André Ayew place une bonne frappe croisée à ras de terre qui termine dans le petit filet opposé de Weidenfeller (1-0).

- A la 62e minute, sur un long ballon, Hummels manque complètement son intervention. Rémy en profite pour se présenter seul face à Weidenfeller qu'il trompe d'une puissante reprise de volée (2-0).

- A la 69e minute, Rémy est fauché dans la surface. André Ayew transforme en force le penalty (3-0).

L'Olympique de Marseille tentera maintenant de faire la passe de trois le 19 octobre prochain au Vélodrome face à Arsenal. Voir le classement et le calendrier du Groupe F.


Ligue des Champions / Groupe F
Marseille 3-0 Borussia Dortmund (1-0)
Stade Vélodrome (Marseille)
Arbitre : M. Jonas Eriksson (Suède)
Buts : A. Ayew (20e, 69e), Rémy (62e)
Avertissements : Morel (60e), J. Ayew (78e, 93e) pour Marseille ; Hummels (58e) pour le Borussia Dortmund
Exclusion : J. Ayew (93e) pour Marseille

Marseille : Mandanda (cap.) - Azpilicueta, Nkoulou, Diawara, Morel – Lucho (Amalfitano, 73e), Diarra, Kaboré - Valbuena, Rémy (J. Ayew, 71e), A. Ayew (Sabo, 88e). Entraîneur : Didier Deschamps.

Borussia Dortmund : Weidenfeller - Piszczeck, Subotic, Hummels, Schmelzer - Kehl (cap.), S. Bender - Götze, Kagawa (Blaszczykowski, 65e), Grosskreutz (Perisic, 65e) – Lewandowski (Barrios, 72e). Entraîneur : Jürgen Klopp.

ANIMATION : REVOIR LES PLUS BELLES PHOTOS DU MATCH EN 1 MINUTE



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS

La note du match
4,0
Entre deux équipes malades en ce début de saison, le Vélodrome, où ce n'était pas l'ambiance des grands soirs, a assisté à un spectacle de piètre qualité. Un festival de mauvaises passes, des contrôles ratés en veux-tu en voilà, le niveau de cette rencontre fut indigne de la Ligue des Champions.


Sondage Maxifoot
Constituez votre meilleur onze 2019 ! Quel gardien ?

Alisson (Liverpool)
Ederson (Manchester City)
Jan Oblak (Atletico)
André Onana (Ajax)
Marc-André ter Stegen (Barcelone)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB