Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Real se cache encore derrière l'arbitrage
Par Romain Rigaux - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 04/05/2011 à 09h59
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Eliminé par le FC Barcelone en demi-finale de la Ligue des Champions (0-2, 1-1), le Real Madrid pointe une nouvelle fois du doigt l'arbitrage après le match retour de mardi soir. Pour les Madrilènes, le but refusé en seconde période a changé la donne et les arbitres ont bien avantagé les Blaugrana.

Le Real se cache encore derrière l'arbitrage
Ronaldo n'a visiblement pas apprécié l'arbitrage de M. De Bleeckere

Le spectacle était finalement au rendez-vous. Après une rencontre très musclée et hachée à l'aller, le Real Madrid et le FC Barcelone ont livré une partie agréable à regarder en demi-finale retour de la Ligue des Champions. En maîtrisant une nouvelle fois son sujet, le Barça n'a pas volé sa qualification pour la finale et, comme ils pouvaient s'y attendre, les Merengue ne sont pas parvenus à renverser la vapeur. La faute une nouvelle fois à l'arbitrage, selon la Maison Blanche.

La semaine passée, José Mourinho accusait les Blaugrana d'avoir corrompu l'arbitre M. Stark. Cette fois-ci, c'est le but injustement refusé à Gonzalo Higuain qui fait polémique. M. De Bleeckere, qui dirigeait la rencontre mardi, n'a pas échappé aux critiques madrilènes. A commencer par celles d'Aitor Karanka, qui a fait part de l'indignation du Mou. «Une fois de plus, comme tous les Madrilènes, il est indigné. (...) Il avait dit que ça serait impossible que nous passions et ça l'a été. Le but annulé a tout changé», a-t-il déclaré.

C. Ronaldo - «c'était mission impossible 4»

De son côté, Cristiano Ronaldo l'a mauvaise. L'international portugais n'hésite pas à en remettre une couche en insinuant une nouvelle fois que les Catalans étaient protégés par les hommes en noir. «C'était mission impossible 4. Nous savions que c'était ce qui allait se passer. Nous sommes habitués depuis le premier match. Celui qui connaît le football sait que le Barça est très protégé. Nous devons vivre avec ces injustices», a lâché l'attaquant madrilène.

Le Real s'estime donc lésé avec cette faute sifflée contre CR7, qui annulait l'ouverture du score. Soucieux de ne pas se faire réprimander par l'UEFA, Iker Casillas indique seulement que l'expulsion au match aller à peser lourd dans la balance. Mais les Merengue ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes. En refusant le jeu la semaine dernière, les Madrilènes se sont pénalisés et préfèrent se retrancher derrière les décisions arbitrales. Des critiques qui ne resteront pas impunies puisque le cas de Mourinho, qui risque une suspension, sera étudié le 6 mai prochain.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS


Sondage Maxifoot
Où évoluera Neymar cette saison 2019-20 ?

PSG
Barcelone
Real
Juventus
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


Ça a fait le buzz depuis 7 jours


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB