Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Le Barça monte à Wembley, le Real redescend sur terre - L’avis du spécialiste (Barça 1-1 Real)
Par Nicolas Lagavardan - Actu Champion's League, Mise en ligne: le 03/05/2011 à 23h00
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le FC Barcelone jouera la finale de la Ligue des Champions ! Vainqueurs (0-2) à l'aller à Bernabeu, les Catalans ont parfaitement géré le match retour au Camp Nou face au Real Madrid (1-1). Pedro et Marcelo ont marqué les deux buts du dernier Clasico qui s'est pour une fois terminé à onze contre onze…

Le Barça monte à Wembley, le Real redescend sur terre - L’avis du spécialiste (Barça 1-1 Real)
Messi se faufile entre Kaká et Diarra

L'avis de Nicolas Lagavardan

En l'absence de José Mourinho suspendu, le Real a cette fois-ci tenté de jouer le match. Ce qui n'a pas empêché le Barça de maitriser la situation (1-1) et de se qualifier pour la finale après avoir gagné la demie aller (0-2). Ce dernier Clasico a été engagé mais s'est déroulé dans un climat plus serein que les précédents. Malgré ses 31 fautes (un record !), le Real a pour une fois terminé à onze, grâce il est vrai à la relative clémence de l'arbitre...

Casillas sort le grand jeu

Le Barça a certes pris la possession du ballon, mais il a d'abord été gêné par le pressing haut des coéquipiers de Benzema, laissé sur le banc au profit d'Higuain. A vouloir relancer proprement à tout prix, les Blaugrana jouaient parfois avec le feu. Mais quand le pressing adverse s'est relâché, les Catalans ont pris l'ascendant. Sur corner, la tête de Busquets chauffait les gants de Casillas (21e). Puis le gardien du Real lisait bien la frappe enroulée de Messi (31e). Messi encore lui manquait le cadre de peu (33e), avant que Casillas ne s'envole sur une frappe dangereuse de Villa (34e). A la conclusion d'une action qu'il avait initiée, Messi butait encore sur Casillas (37e).

Le Barça maîtrise, Abidal ovationné

A noter, en temps normal, Carvalho aurait pu récolter le rouge dès la première mi-temps pour des fautes répétées, mais l'arbitre avait visiblement l'intention de ne pas envenimer les débats… Après la pause, Higuain trouvait l'ouverture au retour des vestiaires, mais l'arbitre refusait le but pour une faute sur Mascherano de Ronaldo, lui-même bousculé par Piqué (46e). Le Real gardait son calme et insistait mais se faisait cueillir en contre par Pedro (54e, 1-0). Quelques minutes plus tard, Marcelo égalisait (64e, 1-1). Le Real devait encore marquer deux fois mais ne parvenait plus à inquiéter Valdes. Josep Guardiola pouvait alors lancer Abidal de retour de maladie, sous l'ovation émouvante du Camp Nou.

L'homme du match : Andrés Iniesta (Barça)

Si Messi a brillé sur ses actions individuelles, Andrés Iniesta a été excellent au coeur du collectif. Le milieu du Barça a parfaitement combiné avec ses coéquipiers et aiguillé le jeu avec des passes au millimètre, comme sur l'ouverture du score de Pedro.

Ils ont brillé

S'il n'a pas été décisif cette fois-ci, Messi a encore une fois épaté par ses dribbles le ballon collé au pied. Il a aussi fourni de gros effort défensifs et subi onze fautes ! En défense justement, Piqué était infranchissable ! A côté d'Iniesta, Xavi a touché un nombre incalculable de ballons et s'il a parfois eu tendance à se laisser tomber, il a été à la hauteur de sa réputation dans la conservation et la transmission. Disponible, en jambes, Pedro a débloqué le tableau d'affichage. Côté Real, Casillas a tout repoussé en première période avec de belles envolées face aux tirs catalans. Di Maria a semé le trouble sur quelques percées, impliqué sur l'égalisation. Lass Diarra a commis pas mal de fautes mais a somme toute livré un match très costaud. Marcelo n'a pas ménagé sa peine sur toute la longueur du terrain, récompensé par un but.

Ils ont déçu

Souvent à gauche de l'attaque, Villa n'a pas brillé, comme souvent ces derniers temps. Mascherano a été parfois mis en danger et s'est laissé tomber au moindre contact. Côté Real, après un début de match tonique, Ronaldo s'est éteint peu à peu. Bien pris par la défense catalane, il n'a pas frappé une seule fois au but ! Pas suffisamment tranchant offensivement, Kaká n'a pas pesé sur la rencontre. En pointe, Higuain puis Adebayor n'ont pas fait oublier Benzema, laissé sur le banc sans raison valable…

La note du match : 6,5/10

Dans un stade chauffé à blanc et transformé en tifo géant aux couleurs du Barça au moment de l'entrée des deux équipes et de l'hymne de la Ligue des Champions, ce Clasico acte final a sans doute été le plus agréable à regarder. Malgré la pluie et le terrain trempé, les deux équipes se sont livrées un beau duel, musclé mais qui n'a cette fois-ci pas franchi la ligne blanche.

Les buts

- A trente-cinq mètres du but, Iniesta lève la tête et adresse une passe croisée parfaite dans la profondeur. Pedro contrôle pied droit à l'entrée de la surface et trompe Casillas d'une frappe croisée du gauche (54e, 1-0).

- Di Maria efface Mascherano d'un superbe crochet dans la surface. Sa frappe du gauche est repoussée par le poteau mais lui revient dans les pieds. L'Argentin sert en retrait Marcelo dont la reprise trompe Valdes (64e, 1-1).

Le FC Barcelone jouera la finale de la Ligue des Champions à Wembley le 28 mai, face au vainqueur de Manchester United – Schalke 04.


Ligue des Champions / demi-finale retour
FC Barcelone – Real Madrid (2-0 à l’aller) : 1-1 (0-0)
Stade : Camp Nou
Arbitre : Frank De Bleeckere (Belgique)
Buts : Pedro (54e) – Marcelo (64e)
Avertissements : Pedro (82e) pour le Barça ; Carvalho (13e), L. Diarra (58e), Xabi Alonso (69e), Marcelo (75e), Adebayor (85e) côté Real

FC Barcelone : Valdes - Alves, Mascherano, Piqué, Puyol (Abidal, 90e) - Xavi, Busquets, Iniesta - Pedro, Messi, Villa (Keita, 74e). Entraîneur : Josep Guardiola.

Real Madrid : Casillas - Arbeloa, Albiol, Carvalho, Marcelo - Xabi Alonso, L. Diarra - Di Maria, Kaká (Özil, 60e), Cristiano Ronaldo – Higuain (Adebayor, 55e). Entraîneur (adjoint) : Aitor Karanka.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Liens LIGUE des CHAMPIONS

La note du match
6,5
Dans un stade chauffé à blanc et transformé en tifo géant aux couleurs du Barça au moment de l'entrée des deux équipes et de l'hymne de la Ligue des Champions, ce Clasico acte final a sans doute été le plus agréable à regarder. Malgré la pluie et le terrain trempé, les deux équipes se sont livrées un beau duel, musclé mais qui n'a cette fois-ci pas franchi la ligne blanche.


Sondage Maxifoot
Quelle piste offensive étudiée par l'OM jusqu'à présent vous séduit le plus ?

Marcus Thuram (Guingamp)
Patrick Schick (AS Rome)
Dario Benedetto (Boca Juniors)
Salomon Rondon (WBA)
Gaëtan Laborde (Montpellier)
Fernando Llorente (Tottenham)
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment


 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB