Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Isaksson, le nouveau Cech ?
Par Patrick Audouard - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 27/07/2004 à 20h49
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

un futur grand gardien peut en cacher un autre ! Petr Cech parti à Chelsea, le Stade Rennais a, semble-t-il, eu une fois de plus le nez creux pour le remplacer. Andreas Isaksson est le nouveau dernier rempart du club breton. Ce gardien suédois, âgé de 22 ans, a déjà derriere lui un parcours atypique. Son profil ressemble comme deux gouttes d'eau à celui de son prédecesseur tchèque. Portrait.

Isaksson et Cech, même combat

Andreas Isaksson s'est engagé pour trois ans, et Rennes n'a déboursé qu'1,7 millions d'euros, ce qui pourrait s'avérer être une formidable affaire. Le transfert de Petr Cech étant acquis depuis début 2004, Rennes a eu tout le temps de choisir un remplaçant à la hauteur de l'excellent gardien tchèque, auteur en Bretagne de deux très belles saisons. L'entraîneur roumain de Rennes, Laszlo Bölöni, s'est même rendu en Suède pour superviser le jeune Suédois. Le choix d'Isaksson n'a donc rien d'un coup de tête. Même Cech lui-même en est convaincu. «Je pense tout simplement que c'est le meilleur choix possible. Andreas Isaksson est un excellent gardien qui a fait un bel Euro avec la Suède» , a-t-il estimé dans le bi-hebdomadaire France Football. Un bel hommage rendu à sa quasi copie conforme, si l'on excepte la nationalité.

Isaksson vient en effet de ce qui se fait de mieux dans son pays (Djurgaardens, Cech venait du Sparta Prague), est un vrai géant, (il dépasse même le Tchèque de trois petits centimètres, 1m99 contre 1m96), est considéré comme un futur grand à son poste. Enfin, tout comme Cech, Isaksson a confirmé les nombreux espoirs placés en lui dans sa première grande compétition. Il a en effet réalisé un Euro 2004 de toute beauté, à l'instar de Cech, étant l'un des artisans de la bonne performance de la Suède, quart de finaliste. Les attaquants italiens et hollandais, par exemple, se souviendront longtemps des prouesses d'un gardien surprenant car plus ou moins inconnu avant la compétition. Isaksson avait pourtant déjà fait ses preuves auparavant.

Passé par la Juve

Né le 3 octobre 1981, dans la ville suédoise de Trelleborg, située sur le littoral sud du pays, Le jeune Isaksson intègre le club local de Trelleborgs FF. Il profite de la blessure du gardien titulaire, Daniel Andersson, pour s'imposer. En seulement 11 matches, il attire sur lui les convoitises des grands clubs européens. La Juventus de Turin le fait signer en 1999 alors qu'il n'a que dix-sept ans. Dans ces cas là, il arrive souvent que le choix de partir trop tôt soit une erreur. Isaksson le reconnaît lui-même. «J'étais trop jeune» , affirme-t-il aujourd'hui, en se retournant sur un passé déjà riche. A la Juve, Isaksson ne disputera pas la moindre seconde de jeu, tant le titulaire Edwin Van Der Saar est impressionnant et régulier. Cela dure pendant deux saisons. Isaksson comprend qu'il lui faut jouer plus pour percer. Il se résigne à quitter la vieille dame pour retourner au pays en 2001.

Le choix s'avère payant. A Djurgaardens, club de la capitale Stockholm, le géant suédois devient vite titulaire. Après une première saison 2001 très réussie malgré une terrible déception (le club rate le titre pour un petit point), Isaksson confirme. La saison suivante voit Djurgaardens remporter son premier titre de champion, en 2002. Isaksson est pour beaucoup dans l'obtention de ce titre, et est devenu la pièce maîtresse de son club. Rebelote en 2003 avec en prime le titre de meilleur gardien du championnat suédois. De quoi convaincre les sélectionneurs suédois Söderberg et Lagerbäck. Isaksson fait ses grands débuts contre la Suisse en Mars 2002, remplaçant Magnus Hedman en seconde période. Dans la liste des 23 pour le Mondial en Corée, il n'y dispute pas de match. Mais lorsque Hedman se blesse en 2003, Isaksson saute sur l'occasion et dispute les sept derniers matches des éliminatoires de l'Euro 2004, n'encaissant que quatre buts. La Suède finit première de son groupe et Isaksson ne lâche plus sa place de titulaire jusqu'à l'Euro.

Källström en éclaireur

Un tel gardien pouvait aspirer mieux qu'un club de milieu de tableau du championnat de France. Oui mais voilà, Isaksson sait maintenant mieux que quiconque que rien ne sert de courir. Il veut tout simplement «franchir une étape supplémentaire» . «J'avais fait mon choix depuis longtemps. C'est une très bonne chose pour moi de rejoindre ce club» , se réjouit Andreas dans les colonnes de France Football. Le portier ne considère d'ailleurs pas Rennes comme un club de seconde zone, ni le championnat français comme ayant moins de valeur. «Je sais que Rennes a terminé en milieu de tableau, mais cette équipe a un beau potentiel. Le championnat français est l'un des meilleurs d'Europe. On l'a vu cette année avec Monaco et Marseille. C'est un football qui devrait me convenir» , estime le grand nordique. Pour résumer, Isaksson souhaite tout simplement «suivre le même chemin» que Petr Cech. Mais son choix pour un club qui ne jouera pas de Coupe d'Europe cette année, et qui n'a pas forcément l'effectif d'un prétendant aux places d'honneurs, est motivé par un autre élément, non négligeable : La présence de son compatriote Kim Källström, milieu offensif du Stade Rennais.

Cet autre ancien de Djurgaardens est arrivé en Bretagne lors du dernier Mercato d'hiver. Il s'est par la suite imposé comme le chef d'orchestre du Stade Rennais lors de la fin du championnat, permettant souvent à Alexander Frei, le buteur suisse des rouges et noirs, de se mettre en évidence (19 buts inscrits). Isaksson est particulièrement proche de ce joueur qu'il a côtoyé en Suède et ne cache pas que ce paramètre a beaucoup pesé lors de son choix. «Kim Källström m'a dit que c'était un bon club, une opportunité que je devais saisir. Il me l'a recommandé, et Kim est un de mes meilleurs amis. Lui, il aime bien la ville de Rennes, et la vie en France aussi» , a confié Isaksson. Le présence de Källström devrait ainsi lui permettre de s'intégrer plus rapidement. Cette paire suédoise pourrait même tirer Rennes de plus en plus haut et contribuer à enfin faire du club breton une des valeurs-étalon du championnat français.

Andreas Isaksson a choisi de signer à Rennes pour ne pas aller plus vite que la musique. Assuré d'être titulaire, il devra montrer que les nombreux espoirs placés en lui n'étaient pas vains. Il en a assurément les moyens. Mais passer derrière un gardien comme Cech n'est pas chose aisée. Le géant Suédois saura-t-il se montrer à la hauteur (par le talent) de son alter ego tchèque ?

Nom : Isaksson
Prénom : Andreas
Né le 3 octobre 1981
Age : 22 ans
Nationalité : Suédoise
Taille : 1m99
Poids : 88 kg
Club : Rennes
Clubs précédents : Trelleborgs FF (Suède, 1999), Juventus de Turin (Italie, 1999-2001), Djurgaardens (Suède, 2001-2004)
International suédois
Palmarès : Champion de Suède en 2002 et 2003.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Qui va remporter la finale de la CAN 2019 ?

Sénégal
Algérie
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB