Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK
Chevanton, le digne successeur de Nando ?
Par Patrick Audouard - Le Portrait De La Semaine, Mise en ligne: le 21/07/2004 à 20h57
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Le club de la principauté a réalisé à coup sûr une bonne affaire en recrutant Ernesto Javier Chevanton, l'attaquant de Lecce et de l'équipe nationale d'Uruguay. D'une réputation des plus flatteuses et par des statistiques qui parlent d'elles-mêmes, portrait d'un buteur confirmé.

Chevanton, le digne successeur de Nando ?

Chevanton et l'ASM : Une attirance mutuelle

«Cela a toujours été un rêve pour moi que de jouer dans un club aussi important et j'ai choisi l'AS Monaco FC car leur discours m'a séduit» . C'est en ces termes simples, rapportés par le site officiel du club monégasque, que l'Uruguayen Javier Chevanton a expliqué son choix pour le Rocher.

Monaco tient donc sa nouvelle perle en attaque. Ernesto Javier Chevanton a signé pour quatre ans avec le club de la principauté, avec la ferme intention de faire à nouveau parler de lui. Succédant à deux chouchous des supporters, Fernando Morientes et Dado Prso, Chevanton aura tout à prouver, et devra se montrer tout de suite efficace s'il veut remplacer ces deux monstres sacrés dans le coeur des fans de l'ASM. A priori, ceux-ci peuvent être rassurés par la carte de visite de l'ancien joueur de Lecce, qui, à 23 ans seulement, affiche déjà de flatteuses statistiques. Sa vitesse et son sens du but ont déjà fait plier de nombreuses défenses, et son talent est unanimement reconnu en Italie, comme l'ont prouvé ses nombreuses sollicitations. Chevanton a d'ailleurs failli signer à Palerme, puis a été approché par la Fiorentina et surtout par l'Inter Milan.

Au grand dam des clubs transalpins, c'est Monaco qui a finalement remporté la mise, 'Mister' Didier Deschamps ayant par sa seule présence achevé de convaincre 'Cheva'. «Le fait d'être entraîné par Didier Deschamps, qui, en tant que joueur, a tout gagné, est un honneur et une grande fierté pour moi» , a ainsi jubilé le goléador. L'entraîneur monégasque est quant à lui sûr de son choix. Chevanton, pour lui, est une aubaine pour l'ASM. «C'est un joueur de haut niveau qui doit nous permettre de nous maintenir en haut du classement» , a-t-il confié sur le site officiel de club. L'ancien capitaine des Bleus a certainement Chevanton dans le collimateur depuis un petit moment.

Un parcours sans fautes

S'il n'a réellement explosé que l'année dernière sur la scène européenne, Chevanton avait déjà montré auparavant une grande régularité au fil des saisons. Né le 12 août 1980 à Juan Lacaze, dans le sud de l'Uruguay, il intègre 17 ans plus tard le club du Danubio Montevideo. Il y laissera un souvenir inoubliable, plantant notamment 33 buts… en 30 matches de championnat lors de la saison 1999-2000 ! Ses 50 buts en 53 matches de championnat uruguayen poussent Lecce (Série A Italienne) à recruter cet attaquant prometteur en 2001.

Avec le club italien, 'Cheva' accomplit une bonne première saison, inscrivant 11 buts en 27 matches. Il reste au club malgré la relégation en Série B de l'équipe en 2002, et avec 15 buts participe activement à la remontée d'un club habitué à faire l'ascenseur entre les deux divisions. Mais c'est lors de la saison dernière que Chevanton a fait sensation, plantant 19 buts en 31 matches (4ème au classement des buteurs) dans un championnat réputé pour la solidité défensive de ses clubs. Son gabarit moyen (1m78, 72 kg) lui permet une grande vivacité et une vitesse d'execution au dessus de la moyenne. Ses buts furent d'autant plus remarqués qu'ils ont souvent été marqués contre les plus grands (Milan AC, Juventus, AS Roma, Parme deux fois). Une sacrée performance qui a attiré l'attention des clubs que l'on sait.

Serein et motivé

Chevanton connaît donc bien son boulot : marquer des buts. Il ne doute pas une seule seconde que le stade de Louis II en verra beaucoup d'autres estampillés 'Cheva', et semble hermétique à la pression. «Je suis très tranquille. J'ai déjà eu des responsabilités en jouant à Lecce, même si elles étaient différentes. Je crois les avoir bien assumées jusqu'à présent, et je travaillerai encore avec humilité. J'essaierai de faire du mieux possible pour l'équipe et pour le club en faisant un bon championnat» , assure-t-il tranquillement à ceux qui attendent de lui un rendement similaire à celui de 'Nando' Morientes. (22 buts toutes compétitions confondues la saison dernière avec Monaco, dont 9 en Ligue des Champions). Cette sérénité n'est pas à confondre avec de la nonchalance, car le joueur est prêt à se mettre en quatre pour son nouveau club. «Je ferai tout pour aider l'équipe et je donnerai toujours mon maximum» ,a-t-il prévenu.

Cette saison, Chevanton devrait être associé à Mohammed Kallon, venu de l'Inter Milan pour 4 millions d'euros, ou à Shabani Nonda quand celui-ci sera remis de sa blessure à la cuisse. Offensivement, Monaco semble donc disposer avec ces trois là d'une force de frappe impressionnante, qu'il convient à présent d'alimenter. Pour que 'Cheva', puisse faire parler la poudre, il lui faudra des munitions. Didier Deschamps et ses collaborateurs recherchent donc activement un créateur dans l'entrejeu capable de mettre l'Uruguayen en évidence. Mais déjà l'ASM a sur le papier une très bonne équipe, certainement encore capable de rivaliser avec les meilleures formations du continent, auxquelles Chevanton languit de se frotter. «J'ai aussi choisi Monaco pour avoir la possibilité de jouer la Ligue des champions» , a-t-il précisé. Les supporteurs on quant à eux hâte de le voir y faire ses classes. Toujours avec l'espoir que 'Nando' sera imité…

Javier Chevanton ne s'inquiète pas sur ces capacités à succéder dignement à Fernando Morientes. Son passé prouve qu'il a les moyens de tirer l'AS Monaco vers le haut. Aussi haut que Nando ?



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez
Ajouter un commentaire ... Les insultes sont passibles d'une amende de 12.000€ et jusqu'à 45.000€ pour les injures racistes, homophobe, handiphobe ou sexiste. N'oubliez pas que vos messages ici sont publics et qu'en cas de plainte votre identité réelle peut être révélée à la justice.



 
 

Soutenez-nous, cliquez sur
Actu et transferts 24h/24

Les + populaires du moment

Sondage Maxifoot
Neymar sera t-il encore au PSG la saison à venir ?

OUI
NON
Voter

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Les articles populaires du moment

Ça a fait le buzz depuis 7 jours

Les VIDEOS populaires du moment




 A SUIVRE
Le meilleur effectif
LIGUE 1
saison
2018-19
Tout savoir sur
LES DROITS
TV du FOOT
* Dossier Maxifoot *
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
Indice MF :

l'état de
FORME
des clubs en europe
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2


MASQUER LA PUB