Quand la mafia fait basculer un match !
Par Romain Rigaux - Actu Euro 2012, Mise en ligne: le 16/10/2010 à 16h19
Taille du texte: Email Imprimer Partager:

Les actes de violence observés lors de la rencontre Italie-Serbie ne seraient pas qu'une histoire de supporters de football. Selon la presse serbe, les hooligans auraient reçu de l'argent de la part de deux chefs de bandes de la mafia locale pour provoquer l'arrêt de la rencontre et semer le chaos au sein de leur Etat.

Quand la mafia fait basculer un match !
Les hooligans ont reçu 200 000 euros pour faire stopper le match !

Au départ, cela ne devait être qu'une simple rencontre de football comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2012. Finalement, cela s'est terminé en affrontement entre la police italienne et des supporters serbes. Bilan : 16 blessés dont deux graves (un supporter et un carabinier) et 19 arrestations. Avant cette escalade de violence, la rencontre Italie-Serbie avait été arrêtée après seulement six minutes de jeu à cause des jets de fumigènes sur la pelouse et sur les supporters italiens.

Et visiblement, tout cela était bien calculé. Selon la presse serbe, les hooligans ont été payés par des chefs de bandes criminelles du pays pour faire arrêter la rencontre. «Plus de 200 000 euros ont été versés à plus de soixante hooligans pour l'organisation, le voyage, les équipements et la provocation des désordres ayant eu pour conséquence la non tenue du match à Gênes», a lancé le quotidien Politika, qui cite une source proche de l'enquête.

T. Karadzic - «une attaque contre l'Etat»

Trafiquant de cocaïne accusé aussi de blanchiment d'argent et dirigeant d'une «organisation criminelle», selon la presse serbe, les deux chefs de la mafia locale auraient financé ce désordre «parce qu'ils sont intéressés à ce qu'un chaos soit créé au sein de l'Etat», d'après la même source. Cette opération était donc organisée dans un but politique.

Des propos qui se rapprochent des déclarations du président de la fédération serbe de football Tomislav Karadzic : «Ce n'est pas seulement une attaque contre le football, c'est aussi une attaque contre l'Etat. Nous avions des éléments nous laissant à penser que quelque chose allait se passer, que ces hooligans avaient un plan prédéterminé, avec l'ambition de frapper les esprits.» L'UEFA doit examiner le dossier le 28 octobre prochain et pourrait prendre des sanctions contre l'équipe de Serbie. Reste à savoir si les joueurs, qui ne sont pas fautifs, seront sévèrement sanctionnés.



Taille du texte: Email Imprimer Partager:




Publiez un commentaire avec votre compte Facebook, Yahoo, Hotmail ou AOL   AIDE
Pour signaler un abus, contactez moderation@maxifoot.fr



 
 

Liens de la rubrique EURO 2012

Sondage Maxifoot
Après sa victoire 1-0 contre Leverkusen,voyez-vous l'AS Monaco se qualifier pour les 8es de finale de la LDC ? (cliquez ici pour les résultats et calendrier)

OUI
NON

Voir les resultats - Voir les sondages précédents

Actu Equipe de France



 A SUIVRE
TWITTER
 Classement
 des clubs

Européens, L1, L2
Les FRANCAIS à

l'ETRANGER
Qui joue ?
Qui marque ?
Classements des
BUTEURS

en EUROPE
TOP 25
 transferts
en EUROPE

du mercato de l'été 2014
BRESIL
  Coupe du
Monde 2014

Résultats, les Stars,...


MASQUER LA PUB