Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse.
En savoir plus OK

LdC : Real 2-0 Roma (fini)

  Par Romain Lantheaume - Le 08/03/2016  

Comme à l'aller, le Real Madrid s'est imposé 2-0 face à l'AS Rome ce mardi au stade Santiago Bernabeu à l'occasion du 8e de finale retour de la Ligue des Champions, validant son billet pour les quarts de finale.

Dos au mur en raison d'un handicap de deux buts à surmonter (0-2 à l'aller), les Giallorossi démarraient fort, mais sans se montrer très dangereux. Le Real prenait ensuite le jeu à son compte, mais la première grosse opportunité était à mettre à l'actif de l'AS Roma. Servi par Salah sur un contre, Dzeko, gâchait une belle occasion en manquant le cadre, seul face à Navas. On inversait ensuite les rôles et l'Egyptien frappait lui aussi à côté. Deux véritables opportunités gâchées par les hommes de Luciano Spalletti...

Malgré un Bale très remuant, les hommes de Zidane se procuraient peu de situations nettes et se contentaient souvent de frappes lointaines. Il fallait attendre la demi-heure de jeu pour voir Ronaldo appuyer sur l'accélérateur, mais Szczesny, très chaud ce soir, le mettait en échec à deux reprises !

Coupable d'un gros raté avant la pause, Salah remettait ça au retour des vestiaires ! La Louve poussait mais Navas était à la parade devant Florenzi. Le gardien costaricain sauvait encore les meubles face à Manolas sur corner ! Les hommes de Spalletti avaient définitivement laissé passer leur chance. Car le Real allait finalement faire la différence dans cette rencontre grâce à l'incontournable Ronaldo.

Servi par l'entrant Vazquez, CR7 libérait les siens en coupant au premier poteau (1-0, 64e) ! Quelques instants plus tard, le Lusitanien se muait en passeur décisif pour James qui doublait la mise (2-0, 68e) ! Une soirée réussie pour la superstar madrilène, malgré un gros raté sans conséquence quelques instants plus tard. La messe était dite et le poteau trouvé par Perotti dans les dernières minutes n'y changeait rien. Pas dans un grand jour malgré 38 tirs (11 cadrés), la formation de Zidane a assuré le service minimum face à un adversaire qui aura des regrets.



 
Actu et transferts 24h/24

1 2 3 4 5 6 >


Archives des brèves